AMBRE : Ambition des Bâtiments publics pour la Rénovation Energétique

Dans le cadre du Grand Plan d’Investissement, la nouvelle Banque des territoires, lance un nouveau prêt, GPI AmBRE : « Ambition des Bâtiments publics pour la Rénovation Energétique ». Une enveloppe de 2 milliards d’euros pour impulser la rénovation énergétique des bâtiments publics sur la période 2018-2022.

Le prêt proposera un taux indexé sur le taux du livret A (0,75%) et pourra financer des projets qui réaliseront un gain énergétique, après travaux, d’au moins 30%. Il pourra également couvrir jusqu’à 100% du financement à hauteur d’un besoin d’emprunt de 5 millions d’euros et 50% pour les besoins d’emprunt supérieurs à 5 millions d’euros. La banque des territoires précise que les projets devront s’accorder sur un financement entre 20 et 40 ans, en adéquation avec leur durée de vie économique.

Trois conditions pour en bénéficier

Pour bénéficier du prêt GPI AmBRE, les maîtres d’ouvrage devront répondre à plusieurs critères :

  1. Réduire les consommations d’énergie d’au moins 30%
  2. Fournir une étude (ou une mise à jour de l’étude) de performance énergétiqueréalisée dans un délai maximum de 24 mois avant le démarrage des travaux.
  3. Déployer des moyens de comptage ou de suivi des dépenses énergétiques.

Pour rappel, la banque des territoires, lancée en grande pompe ce 30 mai par la Caisse des dépôts (CDC), constitue un « guichet unique » qui regroupe les métiers du financement du logement social, des prêts aux collectivités, des investissements en direct et de conseil en ingénierie. L’objectif : mieux répondre aux besoins de ses « clients », les collectivités territoriales, mais également d’autres acteurs du secteur public local.

Envie de faire fondre vos factures énergétiques ?

BATICAL accompagne les entreprises et les collectivités dans leurs projets de construction/rénovation et d’économies d’énergie, en réalisant des études thermiques, des audits énergétiques et des missions d’assistance à maîtrise d’ouvrage.

Sources : Le Moniteur et CDC